Membrane d'étanchéité résistante aux températures élevées en Nouvelle-Zélande

Les canalisations font confiance à la membrane d'étanchéité résistante aux températures élevées

Lagoon during construction

Le lac Taupo, situé au milieu de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, présente une longueur d'env. 40 km. Son point le plus profond atteint env. 400 m. De l'eau bouillante sort de la terre au-dessus du lac. Cette eau chaude est pompée dans une centrale électrique en vue d'entraîner les turbines pour la production d'électricité. L'eau usée est ensuite reversée dans un lac artificiellement créé : la température d'entrée de l'eau dans le bassin se monte à 80 °C. Si cette eau chaude était déversée directement dans un fleuve ou un lac, il n'y subsisterait plus aucune forme de vie. L'eau refroidit donc dans le lagon artificiel jusqu'à env. 25 °C avant d'être reversée dans l'environnement.

Comme un matériau PE-HD normal ne serait pas adapté à une telle application, on utilise un PE résistant aux températures élevées pour la production des membranes d'étanchéité.

Structure du bassin

 

 


PE-HTR

 

AGRU dispose d'une vaste expérience avec les matériaux PE résistants aux températures élevées. Ceux-ci sont utilisés depuis de nombreuses années dans le secteur des canalisations d'eau froide et d'eau chaude ainsi que des canalisations de chauffage au sol. En comparaison des matériaux PE standard, le PE-HTR possède une durée de vie plus longue à températures plus élevées. Comme les membranes d'étanchéité courantes ne peuvent pas être utilisées durablement dans cette application, le choix s'est porté sur le PE-HTR spécialement développé pour ce projet (saumure jusqu'à 80 °C). Il existe des normes pour la preuve de la résistance améliorée aux températures élevées (par ex. : DIN 16833) – le matériau utilisé satisfait à ces exigences.

Poursuivre vers le catalogue de produits

Suivez-nous

Agru on Facebook

Agru on YouTube

Donnez-nous votre
« j'aime »

Demander dès maintenant
la lettre d'information